Glacières souples, rigides et électriques

Lors d’un pique nique ou un déjeuner dans le jardin, un équipement reste toujours aussi pratique : la glacière. Cette dernière s’avère idéal dans la conservation des aliments et boissons afin d’empêcher leur détérioration au soleil. Quelles sont ses particularités ?

Une glacière désigne un contenant isolé thermiquement qui possède la fonction de réfrigérer les aliments grâce à de la glace. Très utilisée durant les activités pleins-air, elle se décline en plusieurs modèles. Les premières glacières apparaissent en Russie et Iran en remplissant une fosse de glace et de neige dans le but de construire un garde-manger. La méthode arrive en Europe au XVIIe siècle amenant plusieurs châteaux à adopter ce type d’installation. Le marché de la glace a, ensuite, progressé à une telle vitesse faisant profiter les glaciers, crémiers et marchands de denrées alimentaires. S’en est suivi la création des meubles isothermes ou glacières, le prédécesseur des réfrigérateurs. Après la Seconde Guerre mondiale, le tourisme se développe à vive allure ainsi que les campings entraînant le lancement des glacières portatives qui remportent un franc succès.

Avec l’innovation technologique, on découvre désormais de nombreux prototypes de glacières en passant du modèle textile à la glacière passive. La glacière en tissu sert à rapporter de la nourriture au bureau ou pendant un trajet en voiture. Cette dernière reste souple et flexible en conservant au moins 3 à 12 heures selon la température extérieure. La glacière passive s’adresse essentiellement aux campeurs ou pêcheurs et s’utilise également durant une petite ballade ou autres. Enfin, le modèle électrique demeure le plus répandu en sollicitant un raccordement via une prise classique ou sur un allume-cigare. Celui-ci est fortement recommandé pour partir en vacances. Les accessoires se composent, par exemple, de pains de glace, accumulateurs de froid, convertisseurs et les rallonges.